GEM Le SAS Béarn (Pau)

Structure d’Aide par le Sport-loisir

L’association, fondée depuis octobre 2000, propose en journée et à moindre coût, un large éventail d’activités de sport et de loisir.

Notre objectif : aider les personnes en difficulté à trouver un équilibre personnel par la pratique conviviale d’activités sportives et de loisirs adaptées à leurs possibilités, dans l’optique de favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

Du bénévolat à l’emploi partagé

Beaucoup des adhérents du SAS ont perdu leur emploi après des problèmes personnels ou de santé. Ils peuvent devenir bénévoles, puis ont accès à des formations. A leur rythme. « Le monde du travail est impitoyable« , témoigne Christophe R. ex-commercial qui donne des cours au SAS depuis plus de dix ans. « Là, ça nous booste. On sait que si on fatigue, on aura un remplaçant. »

« Nous ne sommes qu’une pièce d’un puzzle« , précise Gilbert CAPBLANCQ (Directeur du SAS Béarn) qui prend soin de rappeler que c’est l’Office palois de l’habitat qui a permis au SAS de s’implanter, que l’Union nationale de familles et amis de personnes malades ou handicapées psychique est partie prenante du projet lauréat, tout comme nombre d’autres organismes du secteur.

Plus de renseignements et planning des activités proposées: https://sasbearn.jimdo.com/

GEM « Les moments partagés »

L’activité des « Moments Partagés »  a été créée par les Psytoyens du cœur en janvier 2012 afin  de faciliter la rencontre et le partage entre citoyens lambdas et personnes isolées, en rupture de lien social, quelle qu’en soit la cause (maladie, accident de la vie…)  et ainsi rompre l’isolement et favoriser la citoyenneté, sans étiquette ni préjugé.

    Après trois années de fonctionnement totalement bénévole, qui a permis de nouer des liens avec une cinquantaine de personnes en souffrance psychique et/ou en grand isolement, cette activité a obtenu la labellisation de l’Agence Régionale de Santé d’Aquitaine pour une transformation en GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle). A la clef une subvention annuelle de 75 000€ dès 2016 (37500€ en 2015), qui pérennisera la structure, et permet l’embauche de salariés permanents et la location d’un local adapté.

    Le GEM « Les Moments Partagés » a donc été créé, et se développe avec la participation active des adhérents à chaque étape du processus. L’objectif visé est la création d’une association d’usagers qui géreront eux-mêmes, avec le soutien d’animateurs et l’appui des Psytoyens du Cœur, leur propre outil d’insertion sociale et citoyenne.

 

Plus de renseignements : http://www.psytoyensducoeur.org/qu-est-ce-qu-un-gem

TOKIA

« Initialement, les GEM étaient destinés à lutter contre l isolement de personnes souffrant de troubles psychiatriques. Progressivement, ils élargissent leur spectre en se tournant également vers les personnes souffrant de troubles cognitifs.
L innovation du GEM tient à ce que pour la première fois des personnes présentant un handicap psychique et/ou cognitif sont invitées par les pouvoirs publics à se responsabiliser en prenant une part active à la définition et à l organisation d un projet les concernant : le projet d entraide du GEM dont ils peuvent librement fixer les modalités.
Le but poursuivi est le désenclavement d une population souffrant plus particulièrement d isolement et d exclusion sociale en instaurant à la fois des liens sociaux réguliers entre pairs et avec le reste de la cité. »

BIZI BERRIA

« Initialement, les GEM étaient destinés à lutter contre l isolement de personnes souffrant de troubles psychiatriques. Progressivement, ils élargissent leur spectre en se tournant également vers les personnes souffrant de troubles cognitifs.
L innovation du GEM tient à ce que pour la première fois des personnes présentant un handicap psychique et/ou cognitif sont invitées par les pouvoirs publics à se responsabiliser en prenant une part active à la définition et à l organisation d un projet les concernant : le projet d entraide du GEM dont ils peuvent librement fixer les modalités.
Le but poursuivi est le désenclavement d une population souffrant plus particulièrement d isolement et d exclusion sociale en instaurant à la fois des liens sociaux réguliers entre pairs et avec le reste de la cité. »

MENDIA

« Initialement, les GEM étaient destinés à lutter contre l isolement de personnes souffrant de troubles psychiatriques. Progressivement, ils élargissent leur spectre en se tournant également vers les personnes souffrant de troubles cognitifs.
L innovation du GEM tient à ce que pour la première fois des personnes présentant un handicap psychique et/ou cognitif sont invitées par les pouvoirs publics à se responsabiliser en prenant une part active à la définition et à l organisation d un projet les concernant : le projet d entraide du GEM dont ils peuvent librement fixer les modalités.
Le but poursuivi est le désenclavement d une population souffrant plus particulièrement d isolement et d exclusion sociale en instaurant à la fois des liens sociaux réguliers entre pairs et avec le reste de la cité. »

ITSASOA

« Initialement, les GEM étaient destinés à lutter contre l isolement de personnes souffrant de troubles psychiatriques. Progressivement, ils élargissent leur spectre en se tournant également vers les personnes souffrant de troubles cognitifs.
L innovation du GEM tient à ce que pour la première fois des personnes présentant un handicap psychique et/ou cognitif sont invitées par les pouvoirs publics à se responsabiliser en prenant une part active à la définition et à l organisation d un projet les concernant : le projet d entraide du GEM dont ils peuvent librement fixer les modalités.
Le but poursuivi est le désenclavement d une population souffrant plus particulièrement d isolement et d exclusion sociale en instaurant à la fois des liens sociaux réguliers entre pairs et avec le reste de la cité. »

GEM L’Entre-temps (Pau)

Il s’agit d’un bar associatif sans alcool, lieu de lutte contre l’isolement et de prévention de l’exclusion sociale pour des personnes en situation de grande fragilité (troubles cognitifs) et/ou de souffrance psychique. Ce lieu est encadré par une équipe de quatre animateurs qui veillent et favorisent la mixité sociale et facilitent l’intégration des clients du BAR au sein du lieu et au delà dans la cité.

Une association; « Les amis de l’entre-temps », invite ses adhérents à se responsabiliser en prenant une part active au sein de ce GEM et à organiser des projets les concernant. Le but étant le désenclavement d’une population souffrant de troubles psychiques et/ou cognitifs en instaurant des liens sociaux entre les adhérents-clients et le tissu urbain.

GOXOKI

« Initialement, les GEM étaient destinés à lutter contre l isolement de personnes souffrant de troubles psychiatriques. Progressivement, ils élargissent leur spectre en se tournant également vers les personnes souffrant de troubles cognitifs.
L innovation du GEM tient à ce que pour la première fois des personnes présentant un handicap psychique et/ou cognitif sont invitées par les pouvoirs publics à se responsabiliser en prenant une part active à la définition et à l organisation d un projet les concernant : le projet d entraide du GEM dont ils peuvent librement fixer les modalités.
Le but poursuivi est le désenclavement d une population souffrant plus particulièrement d isolement et d exclusion sociale en instaurant à la fois des liens sociaux réguliers entre pairs et avec le reste de la cité. »